Actualités

logo FORCES
Article

08 avril 2024

Rédaction : OR

Publication du guide FORCES, pour formaliser les connaissances issues des expérimentations systèmes

L’expérimentation système consiste à élaborer puis tester une combinaison de leviers, à l’échelle d’un itinéraire technique, système de culture ou d’élevage voire système de production, et acquérir ainsi des références pour la transformation des systèmes agricoles. Le projet FORCES, conduit entre 2022 et 2023, a consisté à élaborer une démarche guidée avec des outils pour aider les pilotes d'expérimentation et leurs collectifs, dans la formalisation des connaissances utiles pour l'action et issues de leur(s) expérimentation(s) de systèmes agroécologiques. FORCES, repose sur le travail d'un collectif d'expérimentateurs.trices INRAE motivé.e.s par les questions de capitalisation de connaissances issues de leurs expérimentations système.
Article

22 février 2024

Rédaction : OR

L'UMR Agronomie recrute un.e technicien.ne en expérimentation et production végétales

Le poste est à pouvoir au sein de l'Unité mixte de recherche d'agronomie (UMR Agronomie, à Palaiseau) qui produit des connaissances sur le fonctionnement des agroécosystèmes ainsi que des méthodes pour concevoir des nouveaux systèmes de culture et des nouveaux agencements spatiaux de ces systèmes, visant une réduction forte de l'usage des pesticides. Elle conduit de nombreuses expérimentations en parcelles agricoles.
Article

05 février 2024

Rédaction : OR

Les résultats de l’expérimentation-système SIC mobilisés par une mission parlementaire

La mission d'information de l'Assemblée Nationale sur les « Dynamiques de la biodiversité dans les paysages agricoles et l’évaluation des politiques publiques associées » a présenté ses conclusions le 24 Janvier 2024. La mission cite de nombreux travaux d’INRAE, parmi lesquels les résultats de l’expérimentation système SIC (Systèmes Innovants sous Contraintes) mené à Grignon sous la responsabilité scientifique de l’UMR Agronomie.
Article

21 décembre 2023

Rédaction : OR

Revue de la littérature sur l’impact du changement climatique et des stratégies d’adaptation sur les légumineuses à graines en Europe

En Europe, l'augmentation des surfaces cultivées en légumineuses a été identifiée comme une mesure clé pour atteindre les objectifs fixés par le Green Deal européen et la transition vers des systèmes alimentaires plus durables. Bien que le rôle des légumineuses à graines dans l'atténuation du changement climatique ait fait l’objet de nombreux travaux, peu de recherches se sont concentrées sur la manière dont le changement climatique peut constituer un obstacle au développement de ces cultures. Cet article propose une revue systématique des travaux de modélisation récents visant à évaluer l'impact du changement climatique sur les performances des légumineuses à graines en Europe et l'effet de différentes stratégies d'adaptation.
Article

18 décembre 2023

Rédaction : OR

Impact de la substitution à grande échelle du maïs par le soja sur le déficit hydrique en Europe

L'UE importe de grandes quantités de soja, principalement pour l'alimentation du bétail. Cependant, la tendance est à l'augmentation de la production européenne de soja et à la réduction des importations. Dans cette étude, nous examinons l'impact potentiel d'une augmentation de la culture de soja dans l'UE sur l'évapotranspiration (ET), le déficit hydrique et les besoins en irrigation.
Cultures en mélange d'espèces
Article

29 janvier 2024

Rédaction : OR

Mélanger les espèces pour produire des services écosystémiques

Le lundi 11 décembre 2023, Malick Ouattara a soutenu sa thèse en agroécologie "Mélanger les espèces pour produire des services écosystémiques : co-conception d’un prototype d’outil d’intégration et de partage de connaissances scientifiques et empiriques en mobilisant les concepts de l’écologie fonctionnelle", préparée dans l’UMR Agronomie (Université Paris-Saclay, AgroParisTech, INRAE), sous la direction de Muriel Valantin-Morison, la co-direction de Safia Médiène, le co-encadrement de Raphaël Paut et la co-supervision de Jérôme Labreuche
Article

09 juin 2024

Rédaction : OR

Gérer les altises sans insecticides : des ateliers pour mettre au point des stratégies innovantes, retour sur ces ateliers

Dans le cadre du Plan d'action sortie du Phosmet et plus précisément du projet Ctrl-Alt, INRAE et Terres Inovia, avec le soutien de la Chambre d'Agriculture d'Ile-de-France, a organisé début février 2024 trois ateliers pour co-concevoir et mettre en œuvre des itinéraires techniques innovants pour gérer la grosse altise du colza, en mobilisant un panel de leviers nouveaux et existants.
Article

05 décembre 2023

Rédaction : OR

Évaluation des effets directs et indirects de systèmes de culture et de bandes fleuries sur la régulation de populations de ravageurs de grande culture

Le jeudi 16 novembre 2023, Justine Pigot a soutenu sa thèse en agro-écologie, préparée dans l’UMR Agronomie (Université Paris-Saclay, AgroParisTech, INRAE), sous la direction de Thierry Doré, Professeur, et le co-encadrement de Antoine Gardarin, Maître de conférence, et de Muriel Valantin-Morison, Directrice de recherche.
Article

05 décembre 2023

Rédaction : OR

Systèmes de culture sans pesticide : performances, apprentissages et obstacles techniques identifiés à partir d'un essai de long terme

Cette étude a eu pour objectif d’évaluer sur le moyen terme les performances d'un système de grande culture n’utilisant aucun pesticide (mais autorisant le recours aux engrais de synthèse), conçu pour obtenir des rendements élevés tout en répondant à une multiplicité d’objectifs environnementaux. Ce système a été comparé à un système de culture à bas niveau d'intrants, conçu avec les mêmes objectifs environnementaux (système Productif à Hautes Performances Environnementales). Cette évaluation, conduite au champ dans le Bassin Parisien (France), s’est déroulée au cours de onze années. La suppression des pesticides n'a pas entraîné d'écart de rendement moyen significatif à l’échelle de la rotation entre systèmes. Cependant, le rendement de certaines cultures a ponctuellement fortement diminué. Dans le système sans pesticide, la qualité technologique des graines de céréales n’a pas été pénalisée. La plupart des indicateurs agri-environnementaux présentent de meilleures performances dans le système sans pesticide. Toutefois, la consommation de carburant et le temps de travail par hectare pour le contrôle des adventices y sont significativement plus élevés. L’étude a permis d’identifier des stratégies agricoles très efficaces pour éviter l'utilisation de pesticides, ainsi que plusieurs verrous techniques limitant une production régulière dans des systèmes sans pesticide.
Article

30 novembre 2023

Rédaction : OR

Offre de stage M2/ingénieur : modélisation du risque de dégâts d’oiseaux à la levée sur les parcelles de tournesol

Les dégâts causés par les oiseaux à la levée du tournesol sont un enjeu économique majeur pour les producteurs. Terres Inovia, l’institut technique de la filière des huiles et protéines végétales et de la filière chanvre, a engagé avec l’INRAE UMR Agronomie un programme de recherche et de développement pour comprendre les processus en jeu et proposer des solutions. Au sein de ce programme, le stage vise à produire et évaluer un modèle de prédiction des risques de dégâts aux parcelles de tournesol.
Article

04 octobre 2023

Rédaction : OR

Décrypter l’approche pas-à-pas pour la conception de systèmes agricoles visant à soutenir la transition agroécologique

Compte tenu des défis considérables auxquels l'agriculture doit faire face, tant dans les pays du Nord que dans ceux du Sud, un changement radical des pratiques agricoles vers l'agroécologie est nécessaire. La plupart des publications scientifiques sur la conception de nouveaux systèmes agricoles décrivent des approches de novo, qui visent la rupture et la nouveauté, sans se préoccuper de la manière de passer du système actuel au système innovant. Dans cette étude, nous mettons en évidence, pour la première fois, les caractéristiques particulières de ce que nous appellerons la démarche de conception pas à pas.
Article

23 août 2023

Rédaction : OR

Accompagner la conception et la conduite de projets multi-acteurs pour la transition agroécologique dans les territoires

La transition agroécologique vers des systèmes agricoles et alimentaires plus durables suppose la conception, l’adoption et la mise en œuvre, par les acteurs de ces systèmes, de solutions techniques et organisationnelles à différentes échelles. Pour favoriser l’innovation et le changement, un des enjeux majeurs est d’amener les acteurs concernés à penser et agir différemment, tout en produisant les connaissances nécessaires à cette transition.
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Des bandes fleuries diversifiées et pérennes, favorables à la biodiversité et à la lutte biologique

Les bandes fleuries sont des habitats linéaires semés en bordure ou au cœur des parcelles. Lorsqu’elles sont faiblement ou pas gérés, les bandes pérennes comprennent une végétation complexe, elles constituent des habitats peu perturbés et favorisent la biodiversité.
crop field margins with the presence of flower strips photo credit: Paola Salazar
Article

05 décembre 2023

Rédaction : OR

How agricultural techniques mediating bottom‑up and top‑down regulation foster crop protection against pests

Davide Bellone, Antoine Gardarin, Muriel Valantin‑Morison, Alan Kergunteuil, Foteini G. Pashalidou, Agronomy for Sustainable Development (2023) 43:20
habitations à promixité de zones agricoles, cliché Christophe Maitre, INRAE
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Exposition des riverains aux pesticides : quelle proximité des zones agricoles et des habitations en France ?

Dans un arrêté pris en 2019, le gouvernement français définissait des zones de non traitement à proximité des habitations afin de limiter l’exposition des riverains aux pesticides. Pour autant, la surface agricole occupée par ces zones proches des habitations et la nature des espèces y étant cultivées n’avaient encore jamais été étudiées. Une équipe de chercheurs et enseignants- chercheurs de notre UMR a caractérisé ces zones à l’échelle la France entière. Les résultats varient fortement selon les petites régions agricoles et en fonction de la distance aux habitations utilisée pour les définir.
Photo: © Margot Leclère INRAE
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Essais agronomiques à la ferme : une diversité de pratiques et de relations entre agriculteurs et chercheurs

L’expérimentation menée par ou avec des agronomes au sein des fermes d’agriculteur·rices n’est pas une méthodologie figée, et encore moins univoque. On y rencontre une grande diversité de manières de mettre en œuvre les protocoles expérimentaux, de réaliser les suivis et évaluations, de valoriser les résultats. Cet article propose une analyse de cette diversité via une revue de littérature scientifique et l’identification de 7 types de pratiques d’expérimentation à la ferme.
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Les ateliers de conception multi-acteurs pour stimuler la transformation des systèmes agricoles

Pour réduire l’impact de l’agriculture sur le milieu, les ressources, le climat et la biodiversité, ou pour surmonter les impasses agronomiques et socio-économiques auxquelles elle fait face, il faut imaginer des systèmes de culture très différents de ceux actuellement pratiqués. Les ateliers de conception, réunissant des agriculteurs et d’autres acteurs impliqués dans ces changements, ont montré leur pertinence pour explorer des solutions inédites. Cet article fait le point des enseignements issus de la mise en œuvre de ces ateliers, à partir de l’analyse de 12 cas d’études.
Cartes de projection du rendement en soja
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Production de soja : un climat compatible avec l’autosuffisance du continent Européen

Sur le continent Européen, les surfaces de culture de soja ont quadruplé en 12 ans, pour atteindre 5 Mha en 2016. Malgré cette expansion rapide, le soja représente seulement 1,7% des surfaces cultivées, et les importations, principalement en provenance du Brésil et où elles sont liées à des problèmes de déforestation, restent majoritaires (90%) dans la consommation du continent.
Distribution spatiale des parcelles suivies (blé d'hiver, orge d'hiver, maïs, colza, betterave à sucre et pomme de terre)
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Quels effets ont les caractéristiques du paysage sur les bioagresseurs des grandes cultures ?

La gestion des paysages est souvent vue comme l’un des leviers à mobiliser pour améliorer la gestion des bioagresseurs. Cependant, la complexité des interactions rend difficile l'établissement de règles générales, et, selon les bioagresseurs étudiés, des éléments paysagers peuvent avoir des effets opposés, ce qui a été rapporté dans de nombreuses publications scientifiques. Dans cette étude nous mettons en relation les données d’épidémiosurveillance françaises pour 30 des principaux bioagresseurs des grandes cultures française et les cartographies nationales des espaces arborés et grandes cultures.
Cage d’exclusion d’oiseaux placée de février à juin sur une parcelle de colza; Bergeronette printanière.
Article

05 juillet 2023

Rédaction : OR

Le rôle des oiseaux dans la régulation des insectes en grande culture

Dans les parcelles cultivées, les oiseaux occupent souvent la position la plus élevée de la chaîne alimentaire, se nourrissant de ravageurs (insectes phytophages qui s’attaquent aux cultures) et de leurs prédateurs intermédiaires, essentiellement des insectes et autres arthropodes (comme des araignées), qui se nourrissent de ces ravageurs. Les effets de la prédation par les oiseaux sur les populations d'insectes ravageurs sont difficiles à estimer sans une description complète des communautés proies-prédateurs et de leurs interactions complexes.
Article

03 avril 2024

Rédaction : OR

Climate Change Explorer, une carte interactive pour appréhender le climat futur

Il peut être difficile de se représenter l’impact du changement climatique sur nos vies et en particulier sur la végétation cultivée au niveau local. A partir des résultats des modèles climatologiques utilisés par le GIEC pour ses rapports, nous proposons une visualisation des évolutions prévues des climats locaux en fonction des scénarios d’émission de gaz à effet de serre au niveau mondial. Ces évolutions sont comparées aux climats trouvés dans le monde entre 1970 et 2000 pour identifier des analogues climatiques actuels aux climats futurs : on cherche, pour se représenter le climat futur d’un lieu considéré, des lieux sur la planète dont le climat actuel est similaire à ce climat projeté.